Un nouveau cœur à vivre

Pôle Gare est un projet urbanistique d’une grande ampleur, dont l’épicentre est l’agrandissement de la gare de Lausanne, qui verra le flux de ses voyageurs doubler d’ici 2030. Son périmètre comprend l’ensemble des espaces publics qui seront impactés par cette transformation, ainsi que les développements urbains majeurs qui verront le jour autour de la Gare (voir schémas ci-dessous). Pour coordonner et planifier l’ensemble des interventions urbanistiques de ce périmètre, la Ville de Lausanne a créé à l’été 2014 la cellule Pôle Gare.

Ainsi, Pôle Gare est un projet à multiples acteurs. Les CFF sont maître d’ouvrage de la transformation de la gare de Lausanne et de l’infrastructure ferroviaire. Ils sont également les opérateurs du quartier des Epinettes et des commerces de la gare. Le Canton de Vaud réalise le pôle muséal "Plateforme10" ainsi que le futur m3 et les mesures d’optimisation du m2. Il est également en charge du développement du réseau ferroviaire régional (RER Vaud). Finalement, le quartier de la Rasude est une opération privée, portée conjointement par la société immobilière Mobimo et les CFF.

De tels chantiers, qui agiront sur le cœur d’agglomération comme un véritable détonateur du développement urbain, ouvrent pour la Ville de Lausanne des opportunités importantes de refonte des espaces publics, vecteur de la vie citoyenne. Le traitement des places publiques, des voiries, des passages, constitue un véritable enjeu en matière de qualité urbaine. Ces espaces agiront comme révélateur du Pôle Gare : en connectant les projets entre eux, ils en seront le trait d’union, le liant entre les différentes identités présentes.

Pe t it-Chên e Av . de la Gare A v . d’Ouchy Bd. de G r ancy Av . Louis-Ruchonnet Place de la Gare Plateforme10 Gare de Lausanne Quartiers sous-gare Rasude OUCHY CENTRE-VILLE A v . William-F r aisse Promenade de la Ficelle Périmètre élargi
Cliquez sur la carte interactive pour découvrir le visage de Pôle Gare

Maîtrise d'ouvrage
  • Ville de Lausanne
  • Canton de Vaud
  • CFF
  • Mixte CFF - Mobimo

Gare
de Lausanne

Plus gros nœud ferroviaire de Suisse romande

Plus gros nœud ferroviaire de Suisse romande, la gare de Lausanne va subir une réfection complète avec le rallongement et l’élargissement des quais pour accueillir des rames de 400 m de long. La façade sud de la gare sera aussi totalement réaménagée.

En sous-sol, il y aura trois passages sous-voie au lieu des deux actuels. Ces passages seront plus larges et lumineux et permettront la création d’une zone de commerces et de services.

Ces transformations permettront d’obtenir une capacité de 100'000 voyageurs par jour entre Lausanne et Genève et la mise en place d’une cadence au quart d’heure sur le RER Vaud. Ainsi, les utilisateurs de la gare pourront se déplacer plus confortablement et en toute sécurité.

Pour en savoir +


Leman 2030

En chiffres

Flux de voyageurs/jour (Axe Lausanne-Genève) 2000 25'000 voyageurs/jour
2030 100'000 voyageurs/jour

Place
de la Gare

Une place entièrement repensée

Une des adresses majeures de la ville, la place de la Gare, sera entièrement repensée avec une priorité donnée à la qualité de vie et aux enjeux de confort et de sécurité. L’espace sera majoritairement rendu aux piétons avec l’objectif de réduire de moitié l’emprise de la route.

En mai 2015, la Ville de Lausanne a convié les Lausannoises et Lausannois à s’exprimer sur la future place de la Gare au travers du sondage « C’est le moment de faire votre Place ! ». Ses résultats ont été transmis aux six équipes en compétition appelées à concevoir la nouvelle place de la Gare.

Au service des usagers, le sous-sol abritera une nouvelle station de métro ainsi qu’une vélostation et offrira un accès direct aux transports publics et une alternative à la traversée de la place en surface. Ce projet tient compte des résultats du sondage et des ateliers consultatifs réalisés en 2015 auprès de la population.

La Municipalité a choisi le projet de transformation de la place de la Gare qui sera réalisé d’ici 2030. Elle a retenu celui d’une équipe menée par l’agence Trévelo & Viger-Kohler (TVK).


TVK Architectes Urbanistes / image : Poltred / cliquez sur l'image pour accéder à la galerie

Le projet de l’équipe emmenée par l’agence TVK propose de redresser la place à l’horizontal par la construction de deux esplanades qui donneront une identité forte et spécifique à ce lieu. Le collège d’experts a été séduit par ce grand espace qui créera une véritable respiration et pourra être utilisé pour l’organisation d’événements.

Comment la nouvelle place de la Gare intègre les résultats de la démarche participative.

En chiffres

Emprise de la route 2015 50% 2030 30%

En avril 2015, la Ville de Lausanne a reçu 32 candidatures pour le projet de la future place de la Gare. Elle a finalement sélectionné six équipes nationales et internationales. Pendant l’été 2015, deux sessions de questions-réponses et un dialogue avec les experts ont permis aux six équipes de développer leur projet. Puis, en novembre, le jury a demandé à deux équipes de développer le leur. En mars 2016, un jury a finalement choisi le projet lauréat, celui qui répondait le mieux à ses attentes, mais aussi à celles de la population.

A l’issue d’un MEP, le projet n’est pas totalement finalisé et doit encore évoluer. Mais il constitue la base d’un concept et d’une vision claire de ce qui sera réalisé.

Vue de l'actuel et du futur / Exposition "Regards en Place" juin - septembre 2016 / image : Melissa Pestalozzi, Ville de Lausanne

« C’est quoi un MEP ?

En mettant l’accent sur la confrontation des projets proposés, les mandats d'étude parallèles (MEP) sont un mode de mise en concurrence qui a pour objectif d’étudier en parallèle la même problématique afin de trouver la meilleure solution pour un espace donné. Plusieurs bureaux d’architecture, d’ingénierie ou d’urbanisme sont alors mandatés pour réfléchir simultanément. »

En 2015, la démarche participative et consultative a été déployée autour de la place de la Gare, en deux phases de rencontres avec le public lausannois.

Tout d’abord, le sondage « C’est le moment de faire votre Place! », mené par la Haute Ecole d’Ingénierie et de Gestion du Canton de Vaud (Heig-VD), a permis d’identifier les usages (ce qu’on y fait), les représentations sociales (comment on la voit) et les besoins (ce qu’on en attend dans le cadre de son réaménagement) de la place de la Gare. Il a totalisé 2’441 réponses, complétées par une étude qualitative sous forme d’entretiens semi-directifs avec 21 acteurs institutionnels et associatifs pour lesquels cet espace constitue un enjeu particulier. Les résultats du sondage ont été transmis aux équipes en compétition appelées à concevoir la nouvelle place de la Gare.

Suite au sondage, la réalisation de trois ateliers consultatifs a donné l’occasion aux groupes concernés par le projet d’échanger leurs avis. Ces rencontres ont abouti à six grands éléments de convergence qui ont nourri le travail des équipes concourantes pour le projet de la place de la Gare.

Un deuxième volet de la démarche participative concernant la place de la Gare sera organisé pour accompagner la suite du processus d’élaboration du projet.



2e atelier « Risques et opportunités que soulève le développement de Pôle Gare en matière d’équilibre commercial et de mobilité » / image : Ville de Lausanne


Ici, tous les détails de la démarche participative « C'est le moment de faire votre Place ! »

Vers la stratégie Pôle Gare de la démarche participative

Les 4 idées-clés qui ont émergé du sondage

  • optimiser la place comme nœud modal : une interface de transport et un lieu de transit
  • respecter l'identité du lieu, convivial et foisonnant : faciliter les rencontres, les rendez-vous, les attentes confortables, les micro-séjours de 15 minutes ou moins
  • donner la priorité aux piétons sans exclure les autres modes de transport
  • utiliser la verdure comme source d'apaisement et de valorisation esthétique

Les trois ateliers consultatifs

1er atelier

« Le périmètre de Pôle Gare et ses éléments identitaires » avec les membres de la Commission Consultative Urbanisme et Transport (CCUT)

2e atelier

« Risques et opportunités que soulève le développement de Pôle Gare en matière d’équilibre commercial et de mobilité » avec les représentants des commerçants et milieux économiques lausannois

3e atelier

« Risques et opportunités que soulève le développement de Pôle Gare en matière d’espaces publics et d’identités de quartiers » avec les représentants des habitants et des usagers du périmètre de la place de la Gare


Métros

Une interface majeure

Aujourd’hui saturé, le m2 verra ses cadences augmenter significativement grâce à la création d’un nouveau tunnel à double voie entre les stations de la Gare et de Grancy. Une nouvelle station aux dimensions plus confortables accueillera le m2 sous la place de la Gare, tandis que l’actuelle station accueillera la nouvelle ligne de métro m3, qui reliera la gare à la Blécherette.

Pour en savoir +


Métro

En chiffres

Capacité de voyageurs/heure entre les stations Gare et Flon 2014 5'600
2017 7'000
2025 11'700

Quartiers sous-gare

De nouveaux espaces de vie

Avec la création d’une nouvelle façade de la gare au sud des voies ferrées, de la démolition du parking du Simplon et de l’immeuble situé au bas du passage sous-voie Est actuel, une nouvelle place publique (dite « des Saugettes ») va voir le jour. Ce sera un espace de détente et de convivialité, mais aussi une meilleure liaison entre le sud et le nord de la gare avec une connexion piétonne directe entre la sortie Sud et la station Grancy dans l’axe de la promenade de la Ficelle. Cette nouvelle place aura pour défi de marquer la porte d’entrée Sud de la gare, tout en sachant préserver ce qui fait la qualité de vie de ces quartiers emblématiques de Lausanne.

En outre, l’ensemble des espaces publics entre les voies ferrées et le boulevard de Grancy sont repensés autour d’une démarche participative permettant de mieux cerner les enjeux et attentes d’une population déjà bien établie.

En chiffres

Surface dédiée aux piétons 2015 10'000 m2
2025 150’000 m2

Un concours pour l’aménagement des espaces publics des quartiers sous-gare est prévu.


Le moment est venu pour les habitants et usagers de ces quartiers de préparer la mutation à venir.

Lors de sa rénovation, la gare de Lausanne s’ouvrira vers le sud. Ces transformations engendrent une réflexion sur l’ensemble de l’espace public et la mobilité des quartiers sous-gare. Dans ce contexte, la Ville de Lausanne invite habitants et usagers à prendre part au processus de réflexion sur le futur des espaces publics.

Durant le mois d'octobre 2016, un sondage ouvert à tous identifie les pratiques, les représentations et les attentes des lausannois et des usagers vis-à-vis de ce périmètre. En parallèle, des entretiens sont menés avec des représentants de la société civile.

Dans un second temps, un atelier participatif sera organisé autour du développement futur de la nouvelle place dite « des Saugettes » et des espaces publics avoisinants.

Les éléments et les idées qui émergeront de cette démarche alimenteront le cahier des charges pour le concours d’aménagement des espaces publics qui aura lieu en 2017.


Tous les détails de la démarche participative « Sous-Gare, prends Place ! »

Vers la stratégie Pôle Gare de la démarche participative


Le flyer du sondage


Quartier des Epinettes

Des activités et des services

Le nouveau bâtiment projeté sera constitué d’activités et de services, avec un nouveau parking pour remplacer en partie l’actuel parking de la rue du Simplon appelé à disparaître pour permettre l’agrandissement de la gare.

Pour en savoir +


Leman 2030


Quartier des Fleurettes

Un nouveau visage

Les services techniques de la Ville de Lausanne ont planifié des travaux sur le réseau de conduite souterraine du quartier des Fleurettes, entre 2017 et 2021. Ces travaux offrent l’opportunité de réaménager les espaces publics d’un quartier qui sera impacté par les installations de chantier des CFF et la pose d’une paroi anti-bruit.

Ainsi, les espaces publics du quartier des fleurettes seront les premiers de Pôle Gare à connaître un réaménagement. Une attention particulière sera donnée aux attentes des habitants dans le cadre d’une démarche participative et consultative qui accompagnera l’élaboration du projet d’espaces publics.

La Ville de Lausanne a lancé un appel d’offres, en vue de trouver un mandataire pour l’élaboration du projet d’espaces publics du quartier des Fleurettes. 13 groupements pluridisciplinaires ont répondu. Leurs offres ont été évaluées par un comité spécialement constitué pour ce projet. Le groupement retenu est celui constitué par les bureaux Hüsler & Associés Sàrl (pilote du groupement), TEAM+ et Contrepoint. Le projet d’espaces publics sera élaboré entre juin 2016 et 2017, en étroit lien avec la démarche participative et consultative en cours. La mise à l’enquête du projet final est prévue fin 2017 (calendrier estimatif).


Calendrier indicatif des travaux de réseaux souterrains et de la réalisation du projet d'espaces publics :

La Ville de Lausanne invite, habitants et usagers du quartier, à imaginer ensemble les futurs aménagements et usages des espaces publics. La phase diagnostic s'est déroulée au mois de juin. 121 habitants et usagers ont répondu au questionnaire et plus de 60 personnes ont participé aux balades et ateliers.

Les concepteurs ont développé un avant-projet d'aménagement des espaces publics qui a fait l'objet d'un deuxième atelier participatif en septembre. Les résultats de cet atelier permettront aux concepteurs de poursuivre leur travail. Une restitution finale clôturera la démarche.


Tous les détails de la démarche participative "Contez Fleurettes !"

Vers la stratégie Pôle Gare de la démarche participative


Rasude

Naissance d'un nouveau quartier

Situé aux abords de la gare de Lausanne, en plein cœur de la ville, le site de La Rasude fait actuellement l’objet d’un projet de développement. Avec le départ programmé des unités administratives de la Poste et des CFF, toute l'affectation du secteur peut être repensée. Une occasion d'ouvrir le quartier et de développer un nouveau lieu de vie dynamique comprenant bureaux, logements, commerces ainsi que des espaces publics.

Pour en savoir +


Rasude

Plateforme 10

Un site culturel d’exception

Plateforme10 va réunir en un même lieu trois institutions culturelles vaudoises majeures : le Musée cantonal des Beaux-Arts (mcb-a), le Musée de l’Elysée (musée cantonal de la photographie) et le Musée de design et d’arts appliqués contemporains (mudac). Le projet a pour ambition de créer et d’offrir aux citoyennes et aux citoyens un nouveau quartier de près de 22'000 m2 jusqu'ici isolé. Parallèlement, il permettra de remédier aux problématiques d’espace ainsi que d’adaptation aux normes actuelles de sécurité et d’accessibilité auxquelles font aujourd’hui face les trois musées. La Fondation Toms Pauli, dédiée aux arts textiles anciens et modernes, de même que la Fondation Félix Vallotton, consacrée au peintre franco-suisse, sont appelées à rejoindre le mcb-a sur le site des anciennes halles CFF aux locomotives de Lausanne.

La première phase du projet, dont la matérialisation a eu lieu début février 2016, concerne la construction du mcb-a. Ce dernier sera rejoint dans un deuxième temps par le Musée de l’Elysée et le mudac pour former, à l’horizon 2020, un espace urbain et culturel d’exception unique en Suisse.

En savoir +


Plateforme culturelle et artistique

En chiffres

Surface d'exposition du mcb-a
  • 2015
  • 2022

Rue du Petit-Chêne

Un trait d'union vertical

Au nord des voies, la rue du Petit-Chêne constitue le principal trait d’union entre la place de la Gare et la place Saint-François et, par extension, entre la nouvelle centralité de Pôle Gare et le centre-ville lausannois. La rue du Petit-Chêne, et ses abords, seront impactés par deux projets urbains majeurs : la transformation de la place de la Gare au sud et le réaménagement de l’axe place Chauderon - rue des Terreaux - place St-François dans le cadre des axes forts de transports publics urbains (AFTPU), au nord. Les impacts de ces mutations sur cette rue à vocation essentiellement commerciale rend indispensable la réflexion sur son futur, un besoin par ailleurs exprimé dans la première étape de la démarche participative et consultative.  

Des études exploratoires pour la requalification de la rue du Petit-Chêne sont prévues.

Dans le cadre des études exploratoires prévues, une démarche participative sera proposée.

Vers la stratégie Pôle Gare de la démarche participative